Chirurgie esthétique : réfléchir avant de s’engager

Recourir à la chirurgie esthétique n'est jamais anodin, de surcroît lorsque les changements touchent le visage. Changer la forme d'un nez qui ne plaît pas, rajeunir un visage que l'on ne reconnaît plus ou encore affiner des courbes qui mettent mal à l'aise, …ces actes sont souvent invasifs, nécessitent un certain budget et entraînent parfois de lourdes suites. Avant de se lancer, il convient de réfléchir tranquillement à tous les facteurs à prendre en compte…

L'importance de la prise de contact

La chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique fait l'objet d'une qualification officielle décernée par le Conseil National de l'Ordre des Médecins, qui atteste la compétence du chirurgien.  Sept années de spécialisation sont nécessaires pour obtenir ce diplôme. Assurez-vous que votre médecin en est titulaire. Sur 3 000 praticiens exerçant en France, seuls 1 000 d'entre eux en disposeraient. 

Le premier contact doit vous convaincre des compétences du professionnel. D'une durée d'environ 30 à 45 minutes, voire une heure si l'opération envisagée est très complexe, il permet aux deux protagonistes de faire connaissance. Vous devez vous sentir écouté, compris et, de son côté, le praticien s'assure de votre motivation et détermine les interventions envisageables en fonction de votre morphologie. Si votre interlocuteur semble réticent.e à répondre à vos questions, ou qu'il les remet à plus tard, fuyez et ne revenez jamais. 

Un devis obligatoire et détaillé

 Pour tous les actes de chirurgie esthétique, un devis détaillé  doit être remis avant toute intervention. S'il ne remplit pas cette obligation ou qu'il dépasse le délai de 15 jours de réflexion, le chirurgien risque une amende de 30 000 euros. Le document doit contenir des informations précises, comme ses coordonnées  et le lieu où l'opération sera effectuée. A cela s'ajoutent également :

  • les honoraires du chirurgien et de l'anesthésiste ;  
  • les frais d'hospitalisation et de bloc opératoire ;   
  • le prix des éventuels implants ou produits injectés ;  
  • le décompte détaillé de l'intervention ;  
  • le nombre de jours d'arrêt de travail à prévoir ;
  • la somme globale à payer ;
  • la durée de validité de l'offre.   

Soigner le choix des opérations du visage

Se lancer dans un soin anti-âge, un rajeunissement du visage, des injections d'acide hyaluronique, un  blanchiment des dents ou encore des  injections de botox demandent peut-être une réflexion plus poussée. Le visage définit à nos yeux qui nous sommes, c'est un peu par lui que notre identité est perceptible aux autres, et à notre propre regard lorsque nous nous regardons dans un miroir. Ou dans l'écran de notre smartphone. Il faut donc s'assurer d'être fin prêt.e à assumer le changement des regards.

Une fois vos souhaits exprimés à votre médecin, celui-ci vous expliquera le résultat auquel vous serez en droit de vous attendre à l'aide de dessins, de photos ou de simulations sur écran. Libre de fixer ses tarifs, il se permet parfois quelques envolées, qui n'ont rien de lyriques. Prenez le temps de comparer plusieurs devis entre eux. Et rappelez-vous que ces actes ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. Front, paupières, cou ou encore peeling histoire de reculer le moment du lifting, les actes proposés sont de plus en plus nombreux et spécifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.