Comment j’ai passé le cap de la chirurgie esthétique…

Je ne vais pas amplifier les choses plus qu'elles ne le sont : Je suis une jolie femme, mais comme beaucoup, j'ai pris un peu de poids avec mes grossesses (merci les enfants), j'aime bien manger (merci les soirées entre amis) et je me suis retrouvée devant ma glace, regardant une parfaite inconnue qui ressemblait vaguement à ce que j'étais il y a dix ans. J'en ai parlé à quelques amies qui m'ont dit que je devais avant tout penser à moi. C'est ce que j'ai fait : J'ai décidé de redevenir celle que j'étais. Pour me reconnaitre, me redécouvrir, me plaire à nouveau…

Pourquoi choisir la chirurgie esthétique ? 

Eh bien, je ne suis pas du style à faire régime, en tout cas, je ne veux pas m'infliger de tortures inutiles. Les régimes ne sont pas bons pour la santé, tout le monde le sait; ce qu'il faut c'est manger équilibré, et c'est ce que je ferai après mon opération. Disons que je veux faire le gros œuvre et que je veux peaufiner avec une alimentation saine. Je veux me donner de l'élan, m'encourager. Souvent, on se décourage en découvrant l'ampleur de la tâche. On va gommer mes erreurs, mes errances, mes mauvaises habitudes. Me faire opérer par un chirurgien plastique sérieux est sécurisant. Ensuite, je m'offre le suivi dont j'ai besoin : retrouver le goût du bon en suivant les conseils d'une diététicienne, être guidée post opération par des médecins et des infirmières qui me connaissent et ont envie de voir mon projet aboutir : Redevenir moi. En mieux. En meilleure forme, enthousiaste, déterminée, motivée pour me remettre au sport, décidée à prendre soin de mon corps, mais de mon visage aussi, en me mettant plus en valeur. On va me regarder, me voir et m'aider à déterminer quelles couleurs sont faites pour moi, quel maquillage met mon regard à l'honneur. De nouveau, j'aspire à être regardée. A ce que l'on puisse me trouver jolie.

Des professionnels soucieux de mon bien-être

Moi, ça me rassure de savoir que différents corps de métier sont là pour moi, prêts à écouter mon mal-être, sans juger. De savoir que cette opération sera le début de la reconstruction de ma confiance en moi. Je l'ai perdue petit à petit, sans m'en rendre compte et maintenant, quand je vois que je renonce à porter des robes ou des jupes, que je ne veux pas que l'on voie mes bras, je me rends compte qu'il y a un problème. Alors, tous ces professionnels qui sont là, en un même lieu pour se donner le flambeau, avec pour seul objectif que je me sente belle à nouveau, cela m'aide à avancer, à faire les démarches pour que cela avance. J'ai l'impression de redevenir maîtresse de la vie. Je prends des décisions en toute conscience, sachant que c'est pour mon bien et mon bien-être, que je vais revenir plus forte auprès de mon mari et de mes enfants et me ressembler à nouveau. Et ça, ça n'a pas de prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.