Une meilleure entente sexuelle au sein de votre couple

Sexualités féminine et masculine peinent parfois à trouver un terrain d'entente. Entre les préjugés qui veulent que les hommes ne pensent qu'à « ça », et les idées reçues qui arguent que les femmes se montreraient trop cérébrales, harmoniser les désirs de l'un et le plaisir de l'autre peut paraître bien compliqué. A première vue. Parce qu'à y regarder de plus près, il suffit finalement de peu de chose pour que les deux sexes trouvent leur compte pendant les câlins.

La découverte de leur corps pour les femmes…

De nombreuses femmes rencontrent l'anorgasmie au cours de leur sexualité. Cette difficulté à atteindre le point culminant du plaisir physique trouve presque toujours sa cause dans le manque de connaissances du fonctionnement de son corps. Difficile de guider le partenaire quand on ne sait pas ce qu'on aime. Penser que si l'homme a de l'expérience, il devrait savoir combler une femme induit en erreur. Ce qui satisfait une femme n'en satisfera peut-être pas une autre. C'est comme pour la cuisine, chacun a ses préférences ! 

En cas de pudeur envers son corps, ou de curiosité, en parler avec ses amies peut être une solution pour s'enquérir de « ce qui se fait », des nouvelles tendances côté accessoires, … En parler présente aussi l'avantage de garder l'esprit ouvert. Un peu à l'image de nos vieilles copines de Sex and the city.

Mais le meilleur moyen pour savoir ce qui peut plaire à une femme reste la masturbation. En changeant les gestes, les vitesses, les techniques, les femmes cerneront plus facilement ce qui leur donne du plaisir, ce qui les fait redescendre, ce qui les indiffère ou ce qui les fait partir en une fraction de seconde. Certaines zones nécessitent plus d'attention que d'autres, plus érogènes. Le toucher indirect comblera certaines femmes, alors que d'autres préféreront une pénétration, tandis que d'autres encore se retrouveront au Nirvana avec une combinaison des deux. Ajouter des accessoires à sa vie sexuelle solo donnera d'autres sensations, à reproduire ensuite (ou pas) avec le/la partenaire…

…pour un plaisir partagé, mais différent

Chez l'homme, le summum du plaisir est atteint au moment de l'éjaculation. Précédé d'une série de spasmes musculaires, l'orgasme entraîne un relâchement très marqué des tensions du corps. L'homme est capable d'avoir un orgasme à chaque relation sexuelle.

Chez la femme, le plaisir ne renvoie pas au même type de phénomène physiologique. Son orgasme, au fond de son vagin, ne se produit pas forcément au moment de l'éjaculation de l'homme. Des caresses clitoridiennes, au moment des préliminaires, peuvent déclencher l'orgasme. Il peut aussi ne pas y en avoir du tout, sans qu'un sentiment de frustration ou d'incomplétude ne vienne gâcher cette pause tendresse. Ou furieusement sauvage !

Pour que chacun et chacune puissent goûter aux plaisirs de sa vie charnelle, il est important que les deux partenaires puissent discuter de ce qui leur plaît, et de ce qui leur procure moins de plaisir. L'homme a tout à gagner à patienter en « attendant » sa partenaire, tandis que la femme peut veiller à ne pas trop exciter son partenaire tant qu'elle ne se sent pas encore prête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.